CETPM en tant qu’invité à l’usine de Halle

À la fin de l'année dernière, le cours de 13 jours "TPM Instructor live" a eu lieu dans notre usine de Halle. La TPM est un système de production complet et est utilisée pour améliorer tous les processus de l'entreprise.

L'événement de l'usine de Halle

Il y avait 21 participants de diverses entreprises internationales d'Allemagne, de Suisse et du Luxembourg ainsi que quatre formateurs du CETPM, un institut de l'Université des sciences appliquées d'Ansbach.

Alexander Grombach a donné le coup d'envoi de l'événement le dimanche à l'hôtel Mercure Halle Leipzig avec l'introduction et les bases de la TPM et de l'OPEX (Excellence opérationnelle, analyse de maturité). Le fondement, les piliers et les chiffres clés du modèle de référence OPEX.

Arno Koch nous a ensuite fait comprendre la gestion de l'atelier. La gestion de l'atelier est un instrument de contrôle de la production sur place. M. Koch a transmis avec passion toutes les connaissances sur l'OEE (traduit : efficacité globale des équipements) et le Makigami, une méthode d'observation précise des processus.

Ensuite, Martin Paschköwitz s'est penché sur la description du problème, l'analyse des causes profondes et la recherche de solutions. Avec différents outils, tels que le broyeur de problèmes, l'analyse N5W (une méthode d'analyse des causes profondes) et le KV en 16 étapes (une solution méthodique et guidée du problème en 16 étapes). Les "systèmes zéro défaut", tels que la matrice QM et la méthode des 8, la gestion des compétences et du démarrage, avec les fiches techniques MP, la sécurité au travail, la protection de l'environnement et de la santé n'ont pas non plus été négligés. Nous avons même eu le temps de visiter le marché de Noël de Leipzig avec notre conférencier.

Enfin, Uwe Janowsky a pris les devants et a rendu "rond" l'ensemble du modèle OPEX. Nous avons appris à mieux connaître les piliers "Maintenance autonome" avec l'inspection de base de niveau I et l'élimination des sources de saleté de niveau II, ainsi que les outils d'optimisation des temps de réglage comme le SMED, "Maintenance planifiée" avec des mesures de maintenance comme le MTBF (temps moyen entre les défaillances) et le MTTR (temps moyen de réparation).

À la fin, nous avons prouvé nos connaissances acquises sur l'ensemble des 132 leçons lors d'un examen. Le soir, nous avons tous pu célébrer nos succès en tant que coordinateurs TPM nouvellement qualifiés avec nos managers lors d'un dîner de gala.

Le jour du départ a donc été pour nous le jour du freestyle. Pendant que les managers effectuaient une visite de l'usine, nous avons préparé la présentation finale de nos résultats des 12 derniers jours.

Le cours s'est caractérisé par une grande quantité de connaissances transmises avec beaucoup de travail d'équipe et de tâches en équipe. La théorie et la pratique étaient également équilibrées, de sorte que nous ne nous sommes jamais ennuyés et avons donc également maîtrisé les tâches de l'équipe après le dîner à l'hôtel avec un enthousiasme total.

Conclusion du point de vue de l'usine

Au cours des deux semaines, des présentations sur 12 sujets clés ont été préparées par trois équipes. Cela signifie que l'usine de Halle dispose désormais de 36 options prêtes à l'emploi, y compris des listes de mesures et des listes de contrôle, pour éliminer les pertes et les gaspillages. Parmi eux, trois souvenirs de sujets à perte remplis à ras bord.

De plus, Schöck bénéficie désormais de trois coordinateurs TPM formés et de trois blackcaps, qui ont été formés aux connaissances théoriques et pratiques de la TPM, aux méthodes et aux outils permettant de poursuivre l'élimination des pertes.

Comment configurer le Google Home Mini ?
Objets connectés : des failles à plusieurs niveaux

Plan du site